« obligations » sociales ? – L’alcool

Aujourd’hui j’avais vraiment envie de vous parler d’un sujet qui est super important pour moi. J’avais envie de vous parler d’alcool & l’utilisation de l’alcool dans la société. Oui car on remarque que l’alcool est de plus en plus utilisé & là vous allez tout de suite penser à ces jeunes à la dérives… mais pourtant, ce n’est pas tout. Loin de là.

Pour vous racontez un tout petit peu mon histoire ; je n’ai jamais voulu boire de l’alcool & de toute façon, je n’ai jamais aimée ça. Pour quoi ? Car je sais les conséquences que ça peut engendrer quand c’est trop consommé mais aussi & surtout car il y a énormément d’alcool que je n’aime pas, tout simplement. Je n’ai jamais comprit pour quoi les gens se forçaient à boire car « il faut boire pour s’habituer ». S’habituer ? Sérieusement ? Si je n’aime pas quelque chose, je ne vais pas continuer à le consommer sous prétexte que ça viendra un jour. Je n’ai jamais eu cette envie d’être ailleurs également (comme beaucoup de gens), je préfère me souvenir d’absolument tout. Sans parler des gens qui passent leurs soirées à vomir car ils ne savent pas se contrôler…

39

Mais après tout, chacun fait ce qu’il veut de sa vie. Je n’ai absolument aucuns problèmes avec ça, je connais énormément de gens qui boivent beaucoup en soirée. Qui ne se gène absolument pas & qui adore ça ; tant mieux pour eux! Mais le problème c’est quand ça touche les autres. Quand des gens inconscients prennent leurs voitures, quand certaines personnes influencent d’autres personnes très naïves (bin oui il faut suivre le mouvement après tout), où quand les gens te rejette socialement parce que toi, tu as décidée de ne pas boire ou de boire seulement 1 ou 2 verres dans la soirée. En voilà un GROS problème.

C’est sur ce dernier point que je voudrais revenir ; Se sentir rejeter où juger car toi, tu n’as pas eu envie de t’enfiler 1 bouteille dans son entièreté. Il y a 2 types de « rejeteur » (il fallait bien que j’invente un mot évidemment) ; Les jeunes & les personnes un peu plus âgées.

Certains jeunes vont généralement te faire quelques remarques & te juger car tu n’as pas fait le choix de faire comme eux, après, ils oublient très vite. (où certaines restent marqués à vie par la révélation incroyable que tu viens de faire).

Et il y a les adultes, 40 ans, 50 ans,… Les adultes qui sont habitués à aller boire un verre, à prendre l’apéro où ceux pour qui c’est INCONCEVABLE de ne pas boire ton verre (que ce soit du champagne, vin, bière…) en entier, ou de refuser quand ils te proposent un verre.

179

Oui, l’alcool est devenu quelque chose de fortement utilisé l’alcool. Mais en fait… non, il n’est pas « devenu » ; il l’a absolument TOUJOURS été. Un marquage sociale énorme qui permettrait de t’échapper, qui permettrait de montrer que tu es quelqu’un de sociale car c’est bien connu il faut absolument boire un bon gros verre pour montrer que tu sais t’amuser avec tes ami(e)s, ta famille…

Je ne suis pas une fana d’alcool, je ne buvais RIEN du tout il y a quelques temps. Je goûte toujours les choses pour voir si j’aime bien. Si j’aime bien, oui je prend un petit verre. Si je n’aime pas, tant pis je ne bois pas. J’apprécie les choses ou je ne les apprécie pas.

Je tiens bien sûr à préciser que je ne juge aucunement vos choix. Si vous aimez boire jusqu’à ne plus avoir aucuns contrôle, c’est votre liberté (ex: j’ai des ami(e)s qui sont comme ça & je les aime toujours oui oui). Je voulais juste exprimer mon avis de fille qui n’a jamais été bourré, qui ne boit toujours qu’un ou deux verres. Une fille normale & sociale, promis.

& Puis, merci aux personnes qui respectent le choix de tout le monde, qui peuvent comprendre qu’on apprécie pas les même choses qu’eux. ♥

PS : Ah oui & je suis pas une personne coincée :D.

Publicités

6 commentaires

  1. J’ai mis beaucoup de temps à concevoir l’alcool dans les boissons. Je n’ai tout simplement rien bu jusqu’à mes 18 ans. Par contre par la suite je m’y suis mise mais sans excès pour le voyage de retho une sangrià de je sais plus quelle contenance nous avait été offerte par les profs je n’ai jamais tout bu. En faite j’écoute tour simplement mes limites. Ça m’ai déjà arrivé d’être pompette après quelques verres de vins mais je ne franchis pas la limite de l’inconscience. J’ai moi même choisis quand j’ai commencé à boire de l’alcool. Et je n’en bois pas systématiquement. Treste chouette article zou.

    Réponse

Laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s